désirs

ATTENTION AUX DÉSIRS !!!

Après avoir évoqué les besoins, parlons des désirs.

Un désir est créé à partir d’un manque non comblé mais ne met pas en danger l’équilibre physiologique ou psychique de l’enfant.

Dans notre société, les désirs prennent de plus en plus de place et nous pouvons les confondre avec les réels besoins.

EH oui, cela ressemble au besoin mais quand même, ce n’est pas la même chose !!!

Évidemment tous les deux sont créés à partir d’un manque sauf que le besoin est quelque chose d’essentiel et le désir peut être qualifié de superflu. Par exemple, quand l’enfant a faim, il a besoin de manger mais lorsqu’il demande du chocolat, on est plutôt du côté d’un désir.

Les parents ne sont pas là pour répondre à tous leurs désirs !!! contrairement aux besoins…

Surtout que nos chers enfants peuvent avoir des désirs à profusion et plus extravagants les uns que les autres. Il est, cependant, indispensable que votre enfant ait des désirs car c’est le moteur de l’existence, c’est ce qui pousse à la créativité.

Parfois, ce qu’ils nous demandent n’est pas réalisable, comme faire un voyage sur la lune, quand ce n’est pas le bon moment ou bien encore sa demande ne nous convient pas. Discutez avec votre enfant et montrez-lui que les choses qu’il désire ne sont pas toujours accessibles et pas forcément nécessaires. S’il proteste, n’ayez pas peur de vous montrer ferme et de vous opposer à ses demandes, après avoir lui avoir expliqué les raisons de votre refus.

Le risque de répondre à tous ses désirs est de déclencher une difficulté dans l’acceptation des frustrations. Et lui dire « non », c’est lui poser des limites structurantes qui le sécurisent, et la sécurité est un besoin. Par ailleurs, l’enfant apprend ainsi à retarder la satisfaction de son désir et cela lui apprend aussi à attendre et à persévérer. Ce qui lui sera utile pour les apprentissages scolaires, entre autres.

C’est un apprentissage parfois long et douloureux 

pour l’enfant de réaliser qu’il ne peut avoir satisfaction à toutes ses demandes. Il me semble important de l’aider à distinguer les deux, afin qu’il ne reste pas dans une illusion que le tout le monde est là pour répondre à ses exigences. Certains enfants ont un seuil de frustration très bas car ils sont habitués à ce que l’adulte réponde immédiatement à ses requêtes et ils peuvent vivre le refus comme quelque chose d’agressif. On peut expliquer à l’enfant que le refus n’est pas pour lui mais pour sa demande, qui nous apparaît comme non vitale.

Cela n’empêche pas, évidemment, de satisfaire certains de ses désirs sans mettre en péril sa santé psychique, à partir du moment où vous l’avez décidé.

Essayez de comprendre ce qui se cache derrière ce désir qu’il vous adresse :

Est-ce une manière d’attirer votre attention pour lui accorder un petit moment ? Est-ce un moyen de vous tester dans notre positionnement face à une demande non accessible? Ou juste un besoin de rêver ? Parfois en répondant trop vite et en comblant son souhait, nous nous rendons compte qu’il se désintéresse très vite du nouveau jouet ou que finalement le nouveau jean n’a pas une jolie couleur…Réfléchissez avant de répondre favorablement à sa demande au risque de répondre à côté.

En revanche, même s’il n’est pas souhaitable de répondre à tous ses désirs, il est important qu’ils soient entendus et reconnus.

Nous, parents, avons plutôt tendance à disqualifier son désir. En effet, nous répondons instinctivement un « tu n’en as pas vraiment besoin de ce jean » ou un « tu as déjà pleins de jouets à la maison ». Mais si nous pouvons écouter ce qu’il nous dit par un «je vois que tu as envie d’un nouveau jouet, seulement, il n’y a plus de place dans ta chambre donc ce sera pour une autre fois », votre enfant se sentira important, compris, même si vous n’accédez pas à sa demande.

Ce sentiment a plus d’importance que n’importe quel jouet et il fait partie de ses besoins (attention, respect, être compris).

S’il se sent compris, cela sera plus facile pour lui d’accepter le « non » et d’intégrer les frustrations.

« Le propre d’un besoin est d’être satisfait alors que celui d’un désir est d’être surtout respecté, entendu mais pas nécessairement comblé » Jacques Salomé